Quelques Notions de Base Pour Améliorer Vos Prises de Vue Aériennes

Contenu mis à jour le

Si vous faites de la vidéo aérienne, il est primordial de bien savoir utiliser et régler votre camera. Que vous soyez débutant ou pas, il est par ailleurs important de comprendre quelques principes et réglages de base afin de s'assurer un bon résultat final. Vous me direz oui mais la plupart des camera intégrées proposent des modes auto qui ont l'air plutôt performants?

Ma réponse ici est qu'il est bon de connaitre le fonctionnement de votre caméra ainsi que quelques principes de base propres à l'univers de la photographie et vous ne devriez pas vous reposer sur les modes automatiques.

A travers ce guide, j'introduit quelques notions et vous explique comment régler votre camera le mieux possible pour améliorer le rendu de vos photos/vidéos en drone.

Comprendre quels sont vos besoins

Ici, il est crucial de connaitre à l'avance vos besoins et de vous projeter dans votre réalisationou montage final ainsi que son mode de diffusion !

Posez-vous ici les bonnes questions:

  • Allez-vous les visionner sur l’écran de votre ordinateur, de votre tablette ou smartphone ou de votre télévision ?
  • Souhaitez-vous aussi les partager sur le Web et les réseaux sociaux ? Sur Instagram ?
  • Sur votre blog ?
  • Sur YouTube, Vimeo, Dailymotion ?

En fonction de la destination et du support de vos vidéos, vous déterminez la définition idéale de l’image, le champ de vision ou cadrage et la cadence image.

Ensuite seulement, vous effectuerez alors les réglages plus poussés de type exposition,...

Définition de l’image

La définition de l’image est une notion centrale lorsqu’on parle d’image au sens numérique du terme, il est ici toujours bon d'apporter quelques précisions.

Qu’est-ce que la définition ?

“La définition est caractérisée par le nombre total de pixels dans l’image. Elle est définie par le nombre de pixels sur la hauteur de l’image multiplié par le nombre de pixels sur la largeur de l’image” source: Pixelvalley

Ici les termes 4K, Ultra-HD (ultra-haute définition, ou UHD) et HD sont employés pour caractériser ce nombre total de pixels. Une image HD contient 2 073 600 pixels, ce qui correspond au nombre de pixels par ligne (1920) multiplié par le nombre de lignes (1060).

Résolution de l’image

Par pitié, ne confondez pas la définition et la résolution d'image, comme je le voit souvent, surtout sur internet.

Lorsque la définition est rapportée à la taille de votre écran (ou aux capacités de votre imprimante), on parle alors de résolution.

“La résolution se caractérise par le nombre de pixels par unité de longueur, c’est en fait la densité de pixels de l’image. Celle-ci n’a rien à voir avec le nombre de pixels.” source: Pixelvalley

Celle-ci est déterminée par le nombre de pixels par unité de longueur, c’est-à-dire la densité ou le nombre de pixels que l’on peut placer à l’intérieur d’une unité de longueur donnée.

comparatif-resolutions-pour-televiseurs

Comparatif résolutions HD pour téléviseurs

  • Attention: Sur un écran HD natif, une vidéo à la définition 4K n’aura pas un meilleur rendu qu’une vidéo à la définition HD ! Il va vous falloir vous équiper en consequence ...

Meilleure définition à adopter pour filmer avec son multicoptère ?

De nos jours, la plupart des drones vidéo vendus dans le commerce permettent de filmer en 4K, 2,7 1080 ou 720. Il est généralement recommandé de filmer en utilisant la plus grosse définition d'image ce qui vous laisse plus de marge en post-production. Le seul vrai inconvénient ici étant la taille des fichiers qui seront beaucoup plus lourds en 4K qu'en 1080 par exemple. Certains professionnels prônent l’utilisation systématique de ce type de définitions.

Si vous êtes vraiment équipé et à la pointe et disposez déjà d’une télévision 4K, d’un ordinateur capable de lire nativement les fichiers UHD et d’un logiciel de montage vidéo compatible UHD, n’hésitez plus et choisissez les définitions 4K (3 840 × 2 160 pixels) à 30 images/sec ou 2,7K (2 704 × 1 520) à 60 ou 50 images/s pour profiter pleinement de vos vidéos aériennes.

Certes, c’est une bonne solution à adopter, mais cela suppose de passer beaucoup de temps au moment du montage.

travail-de-post-production-sous-photoshop

Photoshop ou Lightroom restent le must en matière de retouche photo. Premiere Pro ou Final Cut Pro sont les logiciels les plus utilisés pour la vidéo

N’oubliez pas que pour exploiter au mieux ces fichiers vidéo, il va vous falloir un PC performant (un cheval de course avec pas mal de Ram et une bonne carte graphique).


Vous aurez par la suite la possibilité de corriger entre autres :

  • la déformation de l’objectif, surtout si vous filmez avec une Gopro... ; le Mavic Pro 2 souffre aussi d'une légère déformation
  • les secousses afin d'obtenir une image stable et parfaitement fluide.
  • Les couleurs, l'exposition...

Si vous n’êtes pas encore équipé en 4K, préférez la définition HD (1 920 × 1 080 pixels) à 60 ou 50 ips qui vous donnera entière satisfaction peut importe le support que vous utiliserez. Cela reste le standard en 2016, et ce, pour quelques années encore !

À part le 720p à 120 ips pour réaliser de magnifiques ralentis, les autres définitions n’ont à mes yeux que peu d’intérêt pour filmer avec un drone. Rien ne vous interdit de les tester !

Le Champ de Vision

Chaque drone utilise un champ de vision spécifique qui est propre aux caractéristiques de sa caméra embarquée.

Le Mavic Pro 2 utilise un champ de vision de 77° et propose 2 modes 4K, 1 HQ et un Full FOV qui offrent tout les deux un rendu différent au niveau champ de vision. 

champ de vision Mavic 2 pro

Pour ce qui est de la caméra Gopro, vous aurez principalement le choix entre trois modes FOV (Field Of Vision) : Wide (ultra-large), Medium (moyen) et Narrow (étroit), qui correspondent respectivement à des champs de vision d’environ 170°, de 127° et de 90°.

la-nouvelle-camera-gopro-la-hero-5

La camera gopro la hero 5

Sur les caméras Hero3+ et Hero4, GoPro propose en plus un mode SuperView (S) associé aux définitions 4K, 2,7K, 1080p et 720p, mais limité à quelques cadences images seulement. Ce mode couvre un champ de 170° comme le mode Wide, la différence ici étant que l’image subit un traitement logiciel à l’enregistrement lui donnant un effet légèrement plus immersif.

Le capteur de la GoPro est au format 4:3, lorsque vous filmez en mode 16:9, la Gopro aura tendance à rogner en haut/bas de l’image pour vous offrir le bon ratio. Seul le FOV Wide utilise une plus grande hauteur que Medium ou Narrow, et toute la largeur du capteur. Cela explique le fait que les bras et les hélices du drone sont moins visibles en mode Medium et totalement inexistants en mode Narrow.

Pourquoi le capteur et le processeur sont importants ?

rsz_photo_aerienne_foret_automne

Le rendu final de vos vidéos numérique dépendra principalement de la qualité de votre capteur (qualité des optiques, taille, algorithmes de ses processeurs).

Le processeur est bien entendu déterminant dans ce procédé de traitement des données issues du capteur.

En choisissant un champ de vue particulier dans vos réglages, vous demandez à votre caméra GoPro (ou autre) de lire une certaine partie (« fenêtre de capture ») de l’ensemble des données et infos reçues par votre capteur.

Plus cette zone est large, en fonction de vos réglages, plus le processeur va être sollicité. Votre fenêtre de capture correspond à une zone de format 16:9 prise au centre du capteur 4:3. Lorsque le format de sortie est du 4K, il n’y a plus besoin de redimensionner la capture initiale.

Cette fenêtre de capture reste identique jusqu’au mode 1080p Wide. Dans cette définition HD Wide, il y aura alors un rétrécissement de moitié de l’image (3 840 × 2 160 pixels) pour aboutir à la définition finale de 1080p (1 920 × 1 080 pixels).

La cadence image

Notion super importante pour qui fait de la vidéo aérienne et souvent mal comprise par les novices.

La cadence image définit la vitesse d’obturation maximale (Shutter speed en anglais). À 50 ips, elle est au maximum de 1/50 s, et à 100 ips, elle est de 1/100 s sans possibilité de modification, comme c’est le cas avec un caméscope ou un reflex qui permet de choisir une vitesse entre 1/50 et 1/100 s lorsqu’on filme à la cadence de 50 ips.

Moins la cadence est élevée, plus la vitesse d’obturation varie en fonction de la luminosité.

Quelle cadence image convient le mieux pour filmer avec un multirotor ?

Si vous cherchez à tirer le meilleur de la puissance du couple capteur/processeur de votre caméra intégrée ou GoPro, il va aussi falloir jouer sur la cadence image.

Avec la même fenêtre de capture, vous pourrez filmer en 4K de 24 à 30 voire 60 ips, en 2,7K jusqu’à 120 ips, et en 1080p jusqu’à 120 ips (varie en fonction du drone utilisé).

Les caméras du marché, qu'elles soient de marque GoPro ou tout simplement intégrées, comme chez Yuneec, DJI ou Parrot, proposent toujours un menu ainsi que de nombreuses options pour sélectionner votre cadence image. Cela va même en s'améliorant avec l'arrivée de caméras intégrées de plus en plus intelligentes !

resolutions disponibles en 1080p

Cadences images disponibles en HD sur le Mavic Pro

Pour obtenir cette impression de fluidité dans les mouvements, il est nécessaire d’abaisser le plus possible la vitesse d’obturation, mais pas trop non plus au risque de voir apparaître du flou.

Au contraire, une vitesse d’obturation trop élevée crée une impression d’effet stroboscopique désagréable.


La difficulté ici est de trouver le bon compromis, sachant qu’en mode vidéo, la caméra n’autorise généralement pas à sélectionner une vitesse plutôt qu’une autre. C’est elle qui décide de la cadence en fonction de la luminosité qui inonde ou pas le capteur et de la sensibilité disponible. Plus la caméra dispose d'un capteur de qualité, meilleur sera le résultat.

La lumière disponible en fonction de la cadence déterminera la vitesse d’obturation nécessaire. Afin d’atteindre une meilleure qualité vidéo, la caméra essaiera de garder les ISO aussi bas que possible et règle la vitesse d’obturation en conséquence. En diminuant la luminosité grâce à un filtre ND (gris neutre par exemple), la vitesse d’obturation sera ralentie au maximum pour conserver la meilleure exposition possible avant de passer la main aux ISO.

C’est pourquoi le filtre est devenu un accessoire indispensable pour filmer avec un drone.

En savoir plus sur les Filtres ND pour multirotors !

rsz_avant_et_apres_ajout_dun_filtre

Après et avant utilisation d'un filtre

Pour obtenir le meilleur résultat avec votre quadricoptère, ne descendez pas en dessous de 50 ips car plus la cadence est élevée, plus la vidéo est fluide – le délai entre chaque capture d’image étant moins important – et meilleur est le rendu. Cela vous donnera aussi la possibilité de faire des ralentis.

Par ailleurs, une cadence élevée limite l’enregistrement des distorsions induites par les vibrations et/ou le déplacement du drone.

Augmenter la cadence image ne suffit pas toujours à supprimer les effets de vibration, de jello et de saccade, surtout par temps lumineux.

La parade est alors d’ajouter un filtre gris neutre qui oblige la caméra à abaisser la vitesse d’obturation au maximum avant d’augmenter éventuellement les ISO.


Notez que les filtres sont des accessoires incontournables dans la prise de vues avec un drone.

filtre-gris-neutre-pour-vos-photos-aeriennes

En visionnant vos premiers rushs et après leur analyse, vous vous rendrez peut-être compte que la caméra aurait pu être plus performante dans certaines circonstances, mais elle n’a pas su gérer les problèmes d’exposition ou de balance des blancs.


C’est là que vous allez intervenir en choisissant les bons réglages d’exposition pour tirer le meilleur de votre caméra.


Si vous êtes novice, rassurez-vous, les caméras intégrées savent parfaitement faire leur travail en mode automatisé. Ainsi, vous pourrez filmer sans vous compliquer la vie avant de passer, quand vous serez plus aguerri, aux réglages manuels et aux nombreux paramètres disponibles.


En espérant vous avoir aidé dans la compréhension de ces quelques notions de bases pour améliorer vos videos en vol !


Sources : 

- www.pixelvalley.com

​- www.apprendre-la-photo.fr

- Filmer et photographier avec un drone - Eric de Keyser​

- Gopro​

Articles Liés

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été attiré par les engins radio commandés en tout genre. Ca a commencé avec mes camions et autres bateaux radios pilotés, avec déjà des grosses aptitudes dans le domaine du démontage d’appareils (j’ai par la suite amélioré mes compétences en matière de réparation…).

      Amateurs de Drone
      Login/Register access is temporary disabled